Embolisation des varicocèles, un traitement peu invasif

Un traitement non chirurgical pour les varicocèles

Le traitement des varicocèles par embolisation est une technique qui ce fait en hospitalisation de jour sans anesthésie générale.

Que dois-je savoir ?

Cette procédure est souvent effectuée en ambulatoire. Cependant, certains patients peuvent nécessiter une admission après la procédure. Veuillez consulter votre médecin pour savoir si vous serez admis ou non.

Vous serez positionné sur la table d’examen, connecté à des moniteurs qui suivent votre fréquence cardiaque, votre pression artérielle et votre pouls pendant la procédure.

Un traitement peu invasif

Les procédures mini-invasives guidées par l’image, telles que l’embolisation de varicocèle, sont le plus souvent effectuées par un radiologue interventionnel spécialement formé dans une salle de radiologie interventionnelle.

Juste avant la procédure

Une infirmière ou un technicien insérera une ligne intraveineuse (IV) dans une veine de la main ou du bras afin que le médicament sédatif puisse être administré par voie intraveineuse. Une sédation modérée peut être utilisée.

Votre médecin engourdira la région ou le cathéter sera inséré, généralement l’aine, avec un anesthésique local. La zone de votre corps où le cathéter doit être inséré sera stérilisée et recouverte d’un drap chirurgical.

La technique d’embolisation des varicocèles

 

Une très petite incision cutanée est faite.

À l’aide du guidage par image, un cathéter (long, mince tube en plastique creux) est inséré à travers la peau dans les veines fémorales (gros vaisseaux sanguins dans l’aine) puis guidée vers le site de traitement.

De petites quantités de colorant pour rayons X (contraste) sont injectées afin que le radiologue interventionnel puisse clairement voir les veines sur la radiographie afin de localiser le problème et l’endroit où embolisé ou bloquer la veine.

De minuscules spirales en acier inoxydable, en platine ou d’autres matériaux, tels que des liquides, fermant directement un vaisseau, sont ensuite insérées dans la veine pour bloquer le flux sanguin. En bloquant la veine drainante malade, le flux sanguin stagnant dans le testicule  est dévié vers des veines saines pour sortir du testicule par des voies normales. Le gonflement et la pression dans le testicule seront réduits si le flux sanguin est détourné avec succès.

À la fin de la procédure, le cathéter sera retiré et une pression sera appliquée pour arrêter tout saignement. L’ouverture dans la peau est ensuite recouverte d’un pansement. Aucune suture n’est nécessaire.

Cette procédure est généralement terminée dans l’heure.